“Dans la vie, on n’a pas le droit de s’ennuyer. Moi, je sais m’occuper, en me peignant avec une fourchette par exemple, en faisant semblant d’avoir le bras cassé, ou en me collant un morceau de sparadrap sur le bout du nez. (…) Entre nous, ce que j’aime le plus, c’est faire semblant.”

De quoi s’agit-il ?

Eloïse est un album de Kay Thompson (texte) et Hilary Knight (illustrations), paru en 1955 aux Etats-Unis puis en 1982 en France chez Gallimard. Il raconte le quotidien d’une petite fille de 6 ans à l’hôtel Plaza à New York. Dans ce palace où tout le monde la connaît et tolère ses bêtises (il faut dire que sa mère, constamment en voyage, est une amie du propriétaire), Eloïse a des journées bien remplies aux côtés de sa Nanny, son chien Mouflet qui ressemble à un chat, et sa tortue Fanchounette : appeler le valet de chambre pour qu’il lave ses chaussures de tennis, jouer du piano, écouter aux portes, se cacher pour épier les directeurs de l’hôtel…  Mais ce qu’elle aime faire par-dessus tout, c’est passer son temps au téléphone, et, telle une grande dame, demander au personnel de mettre les dépenses sur sa note.

A qui s’adresse-t-il ?

Sur le site web de l’éditeur, il est conseillé à la tranche d’âge 6-12 ans. En effet, la fourchette est large pour apprécier cet album et son héroïne, ses bêtises et son imagination fertile.

Pourquoi faut-il l’avoir dans sa bibliothèque ?

Cet album initialement paru il y a plus de 60 ans n’a pas pris une ride !

Il a ainsi le mérite de réhabiliter l’ennui à une époque où les écrans viennent combler chaque instant inoccupé. Eloïse s’ennuie et c’est là que son imaginaire se met en mouvement.

Le texte de Kay Thompson reste très actuel : Eloïse est une petite fille gâtée, espiègle, créative, qu’on imagine aussi bien dans les années 50, 80, qu’en 2018 ! Et les dessins exceptionnels de Hilary Knight, uniquement colorés de rose et de noir, sont d’une grande modernité.

Et que dire de la page qui se déplie en hauteur et qui permet de suivre les trajets d’Eloïse dans les deux ascenseurs de l’hôtel ?

Bref, un album qui a traversé les époques, qui a accompagné toute mon enfance et auquel je reste très attachée !