“C’est rasoir de regarder des gens nager… J’ai une pensée compatissante pour ma famille qui a dû passer des heures ici sur ces bancs inconfortables, une expression d’encouragement collée sur le visage, comme s’il n’y avait pas un endroit au monde où ils auraient préféré être un samedi matin.
‘Quoi ? Le Parc ? Par une belle journée ensoleillée comme ça ? N’importe quoi. Allons nous asseoir dans un endroit bruyant et humide. On pourrait passer un bon moment en compagnie du lave-vaisselle. Ou alors, on pourrait aller te voir nager, encore une fois.’
Papa et Lavande sont capables de dormir debout, ils ont sans doute appris cette technique ici même.”

 

De quoi s’agit-il ?

Moi et les Aquaboys est un roman pour adolescents de l’Anglaise Nat Luurtsema, paru en 2016 chez Gallimard Jeunesse. Louise Brown, quinze ans, a un avenir tout tracé : les compétitions, les entraînements, les déplacements… elle sera nageuse professionnelle !
Son rêve s’effondre brutalement lors de l’épreuve de sélection pour un camp d’entraînement de haut niveau, qui doit lui permettre d’intégrer l’équipe nationale de natation (rien que ça). Lorsque Louise arrive sur la ligne d’arrivée après avoir tout donné et qu’elle voit toutes les filles en ligne, en train de l’attendre, elle réalise qu’elle a tout perdu…
Pendant qu’Hannah, sa meilleure amie, et les autres filles partent pour le camp d’entraînement, Louise doit faire sa rentrée au lycée. Dès le premier jour, elle part à la recherche de nouveaux amis mais sa mission échoue lamentablement. Tous les jours, elle passe donc ses pauses déjeuner à la bibliothèque et ses soirées à la piscine municipale, où son ancienne coach Debbie la snobe. La solitude plombe sérieusement Louise. Jusqu’à ce qu’un beau jour, trois garçons du lycée, plus âgés et populaires, viennent lui parler à la piscine. Ils ont repéré les talents de nageuse de Louise et ont une offre à lui proposer : les entraîner pour monter un spectacle de natation synchronisée, qu’ils viendraient présenter à l’émission Incroyables Talents !

 

 

A qui s’adresse-il ?

Aux adolescents entre 13 et 16 ans.

 

Pourquoi faut-il l’avoir dans sa bibliothèque ?

Moi et les Aquaboys est un roman léger et très drôle, qui fait du bien. Le personnage de Louise, très (trop ?) grande pour son âge, très musclée, a un humour dévastateur. Extrait choisi (parmi tant d’autres !) : “Je suis accablée par mon handicap social. Je crois que je suis bien partie pour rougir pour l’éternité, ma famille pourra utiliser ma tête en guise de radiateur pour faire des économies de chauffage.” 

J’ai aimé le portrait fait de la famille de Louise : elle a beau être originale (les parents sont divorcés depuis des années mais le père est revenu vivre sous le toit familial depuis qu’il est au chômage et la mère enchaîne les rendez-vous galants sans lendemain), elle est surtout bienveillante et tolérante. Ca fait de bien de voir une ado bien dans sa famille 😉

Moi et les Aquaboys aborde aussi (mais de façon assez superficielle) des thèmes sensibles chez un public adolescent : la tyrannie du corps, le regard des autres, l’amitié. Il réconcilie avec l’imperfection et promeut la différence.

Une lecture très agréable et une bonne humeur assurée.

Est-ce que vous l’avez-lu ?