“Il était une fois Mustella. Dans son bain, elle passait tout son temps à lire des histoires à dormir debout… Montagne, son saint-bernard, veillait bien sur elle et la protégeait de tout.”

 

 

De quoi s’agit-il ?

De la tarte au citron, du thé et des étoiles est un album jeunesse de Fanny Ducassé. A peine plus haut qu’un livre poche, il a paru en 2015 aux éditions Thierry Magnier.
Mustella est une jeune (ou petite ? L’âge de la demoiselle reste flou) fille aux longs cheveux blonds qui passe son temps à lire des histoires à dormir debout dans son bain. Son chien, un saint-bernard prénommé Montagne, est là pour veiller sur elle. Juste à côté vit Chérie-Coco, qui passe son temps à faire des tartes au citron pour qui voudra bien les déguster ; elle a aussi pour voisine Vieille, qui a au moins cent ans mais ne les fait pas, et passe son temps à servir du thé à ses cent vingt-cinq chats. Un jour, Mustella qui est occupée à faire une partie de badminton avec Chérie-Coco, aperçoit le petit magicien issu de son livre, traverser le jardin sur son petit vélo. Aussitôt elle se lance à sa poursuite, accompagnée de son fidèle Montagne. Pour la première fois, elle s’aventure hors du petit monde qu’elle connaît bien. Elle découvre avec stupeur un paysage rocailleux, puis un square empli de bruits d’oiseaux. Mais elle n’est pas au bout de ses surprises…

 

A qui s’adresse-t-il ?

De la tarte au citron, du thé et des étoiles s’adresse à tous à partir de 5 ans. Les plus jeunes aimeront se laisser porter par cette histoire sans queue ni tête mais pleine de douceur. Les plus grands apprécieront ce tendre retour en enfance.

 

Pourquoi faut-il l’avoir dans sa bibliothèque ?

Parce qu’on prend grand plaisir à se plonger, encore et encore, dans cette univers onirique, à observer tous les détails des ravissantes illustrations de Fanny Ducassé. Le format tout en hauteur permet une lecture intime. Fanny Ducassé s’offre une grande liberté, non seulement au niveau du fond, en signant une histoire “à dormir debout”, mais aussi du point de vue de la forme, par exemple en variant les points de vue (sur la première double page, Mustella est présentée vue de haut, dans son bain), en proposant des illustrations sur double page, sur une page seule, ou dans un cercle…   De la tarte au citron, du thé et des étoiles procure un grande bouffée d’air frais…. Et ça fait un bien fou !