“Ne traînons pas dehors ! / Snif. Dedans, ça sent le chlore.
Pfiou ! Dans le vestiaire il fait trop chaud ! / Brrr… La douche est un peu froide…
Splash ! Je trempe mes pieds… / CLAC ! Mon bonnet et mes lunettes sont sur ma tête !”

 

De quoi s’agit-il ?

Le Toboggan est un livre d’Elsa Fouquier qui vient de paraître aux éditions Marcel et Joachim. Pop et acidulé, il a été voulu cartonné pour résister à l’enthousiasme des plus petits. L’usage du vernis sélectif attire l’oeil de l’enfant, qui est invité à passer son doigt sur le jet d’eau de la douche, le bonnet et les brassards d’un petit garçon, le parcours du toboggan…

Elsa Fouquier, c’est l’illustratrice qui a travaillé pour de nombreux livres musicaux parus chez Gallimard Jeunesse (et que vous connaissez forcément si vous êtes parent) : Mes comptines, Mes comptines 1,2,3, Mes comptines du monde (mon préféré), Mes chansonnettes… Ses illustrations sont douces, colorées et tout en rondeurs.

 

Marcel et Joachim, c’est une maison d’édition indépendante que j’aime beaucoup, fondée il y a 5 ans par Charlotte Duverne (que j’ai eu la chance de rencontrer – l’interview sera mise en ligne très prochainement). Elle est spécialisée dans les tout petits et qui a déjà un catalogue impressionnant et très qualitatif que je vous invite d’ores et déjà à découvrir.

 

Ici, le héros, c’est le toboggan : c’est lui que les enfants viennent voir à la piscine et qui est au centre du livre. Mais pas n’importe quel toboggan : une version mi-rêve mi-réalité et qui permet les descentes et ventriglisses les plus folles. Et qui est l’occasion pour le parent d’aborder avec son enfant les notions contraires fondamentales : dedans / dehors, chaud / froid, mouillé / sec, gauche / droite…

 

 

 

A qui s’adresse-t-il ?

Aux enfants à partir de 2 ans.

 

 

Pourquoi faut-il l’avoir dans sa bibliothèque ?

C’est d’abord un bel objet qui plaira autant aux parents qu’aux enfants. Très coloré (mention spéciale au pantone rose fluo), gai, il est aussi agréable à regarder qu’à toucher.

Et puisqu’il aborde les principales notions contraires, il permet à l’enfant d’apprendre en s’amusant.